Maghreb Arab Press

Majda Benarbia militante pour la bonne gouvernance locale
Fès  -  
Elue en tant que membre du conseil de la commune urbaine de la ville de Fès durant trois mandats successifs, Majda Benarbia, poursuit inlassablement son militantisme et son combat pour améliorer la gouvernance de la chose publique et ériger la région Fès-Meknès en destination économique et touristique de premier choix
08 Mars 2017
Crédits : MAP

   Majda Benarbia qui a su largement gagner la confiance des électeurs au cours des dernières échéances communales sous la bannière du Parti de la Justice et du Développement (PJD), était il y a an l'ardente défenseuse de la bonne gouvernance locale pour sa critique et son opposition à plusieurs points de la gestion de l'ancienne équipe communale.

   Fonctionnaire à la direction régionale des impôts et en cours de préparation d’un master en "marchés financiers participatifs" à l'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès, cette fine connaisseuse des ficelles de la fiscalité a aussi vite assimilé celles du conseil régional Fès-Meknès dont elle est actuellement la 4ème vice-présidente, chargée du dossier de l’environnement, du commerce et de l’économie sociale et solidaire.

   Taraudée par la question du décollage économique de la région, un vœu de toute une population de plus de 4 millions d’habitants, l’élue à la réputation d'une femme ferme et déterminée, enchaîne avec responsabilité et dévouement les heures de travail professionnel et les rencontres à caractère communal ou régional en vue de servir amplement et noblement la mère-patrie, "terre de nos aïeux et berceau de nos enfants".

   "Le combat est juste et nous sommes sur la bonne voie", confie Majda Benarbia à la MAP à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme, tout en mettent en valeur les acquis réalisés ces dernières années par la femme marocaine, concrétisés particulièrement par l’article 19 de la Constitution qui instaure l'égalité des droits et libertés à caractères civil, politique, économique, social, culturel et environnemental, entre l'homme et la femme et l’article 164 relatif à l’égalité entre l’homme et la femme dans les domaines politiques et économiques.

   Mettant en relief l’accès de la femme marocaine aux postes de responsabilité dans les divers domaines économique, politique et culturel, Majda Benarbia a plaidé pour la promotion de la représentation politique des femmes au sein des conseils élus à hauteur du tiers aussi bien au niveau des conseils communal, provincial que régional.

  "Le défi qui se pose actuellement est la participation effective de la femme dans la prise de décision, en tant que revendication principale pour la consolidation de la justice sociale, de la démocratie participative et du développement socio-économique", a-t-elle poursuivi.

   Majda Benarbia a également souligné, dans ce cadre, que le Conseil régional a procédé à la création des trois structures de concertations dont l’une est dédiée à la parité, l’égalité des chances et l’approche genre et dans lesquelles les femmes sont représentées à hauteur de 50 pc, outre la mise en place d’un comité relatif aux questions féminines, de la jeunesse et du sport.

   Fille d’un simple commerçant qui croit bel et bien en l’importance de la bonne éducation de sa progéniture, Majda Benarbia a été aussi à l'origine de la création de plusieurs associations locales au service des causes de la femme et de l'enfant.

   Très à l'aise devant les médias, l’élue qui fait preuve de capacité de dialogue et de modération, concilie parfaitement vie familiale, vie professionnelle et vie politique.

   Décrite par ses amies et collègues élues comme femme bosseuse et laborieuse, Majda Benarbia, mariée et mère de trois fils a, non sans peine, fait sa place dans la sphère du pouvoir local où les femmes ne sont que peu légion mais armées d’une volonté invincible de contribuer au développement d’un Maroc moderne et prospère.

Dernière modification : 08 Mars 2017