Maghreb Arab Press

SM le Roi adresse une invitation au président ghanéen pour effectuer une visite officielle au Maroc dans le plus bref délai
Rabat  -  
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a adressé une invitation au Président de la République du Ghana, Son Excellence Nana Akufo-Addo, pour effectuer une visite officielle au Royaume du Maroc dans le plus bref délai.
19 Février 2017
Crédits : MAP

"Etant convaincu que vous partagez avec Moi le même point de vue et la même orientation, il M'est agréable d’adresser à Votre Excellence une invitation pour effectuer une visite officielle au Royaume du Maroc dans le plus bref délai", affirme SM le Roi dans un message adressé au Président Akufo-Addo, au terme de Sa visite officielle en République du Ghana.

SM le Roi fait part au président Akufo-Addo de sa confiance que cette visite dans son deuxième pays, le Maroc, constituera une opportunité idoine pour poursuivre la consultation politique au sujet des questions du Continent et "contribuera à la consolidation des acquis que nous avons réalisés au cours de Ma visite en République du Ghana et de la dynamique positive lancée" à cette occasion.

Sa Majesté le Roi a ajouté que la visite officielle, la première du genre effectuée par le Souverain dans ce pays frère, a ouvert de perspectives vastes et prometteuses dans les relations liant le Royaume du Maroc et la République du Ghana.

Le Souverain a souligné que les entretiens profonds et constructifs qu’Il a eus avec le président ghanéen, marqués par une convergence de vues au sujet des différentes questions bilatérales et régionales, ainsi que les accords importants signés, au cours de cette visite, ont permis de jeter les bases solides pour le travail des opérateurs économiques des deux pays, en vue de hisser ces relations au niveau d’un partenariat fructueux dans les différents domaines.

SM le Roi a réitéré, à cette occasion au président ghanéen Sa ferme détermination à assurer le suivi de tout ce qui a été convenu lors de cette visite, de manière à servir les intérêts communs des deux peuples frères.

Dernière modification : 19 Février 2017